Triompher des difficultés

Raviver la motivation

Vous avez réellement envie d’avancer sur votre projet mais, rien à faire, la motivation n’est plus là. Pourtant, jusque récemment tout allait bien. Vous vous êtes même peut-être dit que c’était un coup de mou passager, c’est possible. Mais cette baisse de motivation ne passe pas. Que faire ? Pour raviver la motivation, différentes solutions s’offrent à vous selon l’origine de sa disparition.

Tout d’abord, si la motivation était présente jusqu’ici, j’image que c’est parce que le projet vous parle réellement, que vous prenez le temps nécessaire, qu’il est bien relié à vos valeurs, que vous avez déjà passé le premier pas si difficile à franchir et que, évidemment, votre but n’est pas imposé. Si ce n’est pas le cas, je vous invite à aller lire l’article correspondant. Les liens sont là pour ça 😉

Le temps d’une pause

Ce point peut paraître un peu hors sujet mais… depuis que vous avez eu ce coup de mou, avez-vous fait une réelle pause ? Ou bien vous êtes-vous acharné en vous disant que la motivation allait bien revenir à un moment ou à un autre ?

Évidemment, si je vous pose cette question c’est que, parfois, c’est tout ce dont on a besoin : une pause. Et une vrai. Pas juste une heure en se disant “je souffle et je repars”. Non, je parle de vraies vacances où vous pensez à autre chose. Le cerveau a besoin de variété et ce n’est jamais une perte de temps que de se reposer. Ca vous permet de prendre du recul, faire de nouveaux liens, générer de nouvelles idées… sans même vous en rendre compte. Un peu comme quand nous dormons d’ailleurs. Même si ici, il s’agit d’une période un peu plus longue et que, dans la majorité des cas, nous sommes éveillés.

Oui, changer d’air fait toujours du bien. Mais le principe d’une pause, c’est qu’on définit à l’avance le temps qu’elle va prendre. Si c’est “une pause sans fin”, il est très compliqué de se remettre ensuite en mouvement. Et si à la fin de la pause, vous vous êtes un peu forcé à recommencer et que la motivation ne revient toujours pas…

Le temps de la réflexion

Oui, il est temps de réfléchir. D’abord, pourquoi voulez-vous raviver le motivation ? Est-elle nécessaire ? Si oui, pourquoi est-ce important pour vous ?

Si vous avez des réponses à ces questions qui vous poussent à toujours retrouver cette motivation, il est alors temps de faire le point sur votre objectif. Vous parle-t-il toujours autant ? Qu’est-ce qui vous bloque à l’heure actuelle ? Quel est l’élément concret qui vous démotive ? Est-ce plutôt lié à la vision, la tâche, l’étape, la durée, l’endroit, le moment de la journée/de la semaine, aux personnes qui vous entoure, à votre état d’esprit à vous, à la manière, etc ?

En identifiant concrètement ce qui vous empêche de retrouver cette motivation qui vous caractérisait, il est plus facile de voir comment l’ajuster ensuite pour que ça corresponde plus à ce que vous voulez à l’heure actuelle. Ce qui est réellement important, c’est toujours ce dont vous avez vraiment envie maintenant, pas ce dont vous aviez envie il y a 3 mois, 1 an, 5 ans, 10 ans… ni ce dont vous pourriez potentiellement avoir envie dans 5 ans d’ailleurs. Juste, basez-vous sur le moment présent et ce qui fait sens pour vous aujourd’hui.

Et si l’objectif était atteint ?

Parfois aussi, lors de cette réflexion, on peut se rendre compte que nous ne sommes plus motivé simplement parce que nous avons atteint notre réel objectif sans même nous en rendre compte.

Par exemple, pour moi, pendant très longtemps, mon objectif a été de travailler à l’université. Ne me demandez pas pourquoi, c’était la vision que j’ai eu en tête pendant des années. Je vous laisse imaginer la joie que j’ai ressentie le jour où j’ai appris que j’avais décroché ma bourse de doctorat. Et puis, ma motivation s’est barrée au fil du temps.

Au bout d’un moment, je me suis posée et j’ai réfléchis au pourquoi. Et là, j’ai compris que ma vision n’était pas de travailler à l’université en tant que salariée, prof ou autre. C’était simplement d’y travailler… Et j’avais assimilé ma thèse à un travail à temps plein. J’étais payée pour, je n’avais plus de cours ni d’examen, c’était donc un travail à part entière.

Que fait-on dans ce cas-là ? C’est la partie la plus fun : on célèbre. Le but est atteint! Félicitation ! Et puis ensuite ? On définit un nouvel objectif. La vie est trop courte pour faire du sur place sans aimer le moment présent.

Le temps du changement

Il est alors temps de mettre en place les actions liées à nos réflexions. Des fois, la motivation sera de retour instantanément, des fois, elle refera son apparition petit à petit sur le chemin, en passant à l’action. Et si elle ne revient pas… Il est peut-être temps de revenir à l’étape précédente en remettant d’autres points en question, dont l’objectif en lui-même.

Changer certaines actions, certaines habitudes, peut être difficile. Et ça demanderait certainement un article à part entière. Mais lorsque la motivation revient, rien n’est insurmontable. Surtout si on la combien avec la méthode des petits pas. Et si vous n’avez pas encore retrouvé la motivation, que vous attendez d’être dans l’action pour ça, pas de soucis! Faites des petits pas.

Un pas à la fois, nous avançons sur le chemin qui nous mène de notre point de départ vers notre objectif. Nous changeons en cours de route, nous évoluons, et c’est beau.

Raviver la motivation

Avoir des hauts et des bas dans sa motivation, c’est normal. Nous sommes des êtres humains et nous ne sommes pas constants. Toutes nos sphères de vie sont entremêlées et il suffit que l’une n’aille pas, ou au contraire qu’elle soit au top, pour impacter toutes les autres. Des fois, la motivation vient du projet en lui-même, de l’objectif. Mais, parfois, ça vient d’autre part.

Je vous invite donc aussi à vérifier que ce n’est pas votre cas. Pendant un long moment, je n’ai été motivée pour rien. Et c’est parce qu’il y avait un pan de ma vie qui me tirait complètement vers le bas sans que je ne m’en rende compte. En résolvant ce soucis-là, le reste de ma vie c’est également rééquilibré.

Et n’oubliez pas : rêvez, voyagez et soyez vous-même!

À bientôt,

Amandine

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

  • Barillot Angélique

    La motivation est , je pense un sujet d’actualité! Le contexte sanitaire nous coupe un peu l’herbe sous le pied.
    Tes pistes de réflexion sont vraiment décalées et du coup très intéressantes! Un grand merci pour ton partage!

    • Amandine Bertrand

      Merci à toi pour ce commentaire! J’aime l’idée de décalage. Si nous restons dans les mêmes rails que la majorité, nous avons les mêmes résultats que la majorité aussi… Ce qui n’est pas toujours souhaitable 🙂

  • Christophe

    Salut Amandine,
    J’aime beaucoup ton article, j’aime aussi le commentaire d’Angélique sur l’aspect décalés, et bien entendu j’adore ta réponse qui à plein de sens et qui me fait penser à une citation de Jim Rohn : Si vous n’êtes pas prêt à risquer l’insolite, vous devrez vous contenter de l’ordinaire.
    Bonne Soirée
    Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 clefs pour sortir du métro, boulot, dodo