Triompher des difficultés

Changer d’air pour respirer à nouveau librement

Connaissez-vous cette sensation de compression, d’oppression ? Cette impression de ne pas être à votre place sans que vous ne compreniez pourquoi ? Après tout, vous l’avez voulue cette situation! Vous ne devriez pas vous sentir si mal! Mais la vie est parfois capricieuse, on suit un chemin pour nous rendre compte au bout d’un moment que ce n’est pas là que nous devions aller… Heureusement, ce n’est jamais une voie sans issue! Il nous est toujours possible de changer d’air pour respirer à nouveau librement.

Selon notre situation, nous pouvons avoir besoin de différentes choses pour changer d’air. Que ce soit pour simplement reprendre une bouffée d’oxygène, se ressourcer ou pour ne plus regarder en arrière, le changement ne peut que faire du bien. Suivez la guide!

Changer d’air pour reprendre une bouffée d’oxygène

Des fois, nous avons simplement besoin d’une petite pause. En effet, que ce soit parce que nos dernières vacances remontent à bien trop longtemps (et j’en sais quelque chose) ou parce que nous avons encore de la route avant d’arriver au gîte (il est encore si loin!), prendre un petit temps de repos ne peut qu’être bénéfique.

Ca peut être une pause dans notre journée bien remplie, un jour de congé, une balade dans les bois, un changement de lieu, un week-end à la mer,… Les possibilités sont infinies. Par exemple, aujourd’hui, je n’arrivais pas à vous écrire cet article. J’ai alors réalisé que j’avais déjà passé toute ma journée assise sur cette chaise et que c’était peut-être simplement l’endroit d’où je voulais vous écrire qui me posait problème. Après tout, je sais que rédiger mes articles me donne habituellement de l’énergie. Donc, qu’ai-je fait ?

Je me suis levée puis étirée. J’ai fait le tour de mon appartement (que je connais évidemment par cœur mais ça, on s’en fout) puis j’ai été reprendre mon ordinateur laissé sur mon bureau et je suis allée m’installer sur mon canapé. Je me suis enveloppée dans mon plaid tout doux, j’ai mis un peu de musique sautillante et… c’était parti!

Bon, évidemment, si j’avais été dans un contexte boulot, j’aurais plutôt eu besoin d’aller réellement prendre l’air un quart d’heure et de penser à tout autre chose. Mais ça, c’est la différence entre faire une mini pause pour reposer un cerveau apte et essayer tant bien que mal de reprendre un bouffée d’oxygène avant de replonger tête la première dans la tempête. Ce qui m’amène donc à la suite de cet article.

Changer d’air pour se ressourcer

Même lorsque nous sommes dans une vraie tempête, il y a toujours un moment d’accalmie. L’œil du cyclone, c’est un peu comme des vacances. On sait que ce n’est pas fini mais on profite à fond de ces instants de répit. C’est donc un peu plus long que la bouffée d’oxygène mais ça reste passager.

7 jours pour rompre le cycle infernal du métro, boulot, dodo

Téléchargez votre guide gratuit pour démarrer votre nouvelle vie loin de cette vie morne et sans saveur! Le mode automatique ? Le stress ? Au revoir!

Concrètement, ça ressemble à une semaine ou deux de vacances. Lorsque nous n’avons plus de goût pour rien, prendre ce temps pour soi est non seulement nécessaire mais peut aussi être suffisant. C’est d’ailleurs pour ça que j’appelle cette pause le changement d’air « pour se ressourcer ».

Bon, vous me connaissez, quand je parle de ce type de dépaysement, je pense presque toujours voyage. Et si vous me dites « ce n’est pas possible », aller dans le village le plus proche est déjà un voyage dépaysant. Je trouve que le fait de nous retrouver à l’autre bout de la planète dans une culture totalement différente de la nôtre et avec une langue incompréhensible est particulièrement utile (que ce soit dans ce contexte de changer d’air ou dans d’autres d’ailleurs) mais ce n’est pas non plus nécessaire. Il y a moyen de recréer les effets à côté de chez nous.

Évidemment, je suis belge. Donc je peux très rapidement me retrouver en contact avec du néerlandais (que je parle), de l’allemand (que je comprends plus ou moins) et du luxembourgeois (qui est quand même une langue étrange). Mais même en restant dans la francophonie, être en contact avec des personnes ne faisant pas partie de notre cercle habituel est rafraîchissant.

Et si, vraiment, vous ne pouvez pas… Prenez quand même ce temps de vacance. Allez marcher, allez visiter ce lieu touristique à côté auquel vous n’avez jamais prêté attention, faites des activités dont vous n’avez pas l’habitude, souriez au moment présent.

Changer d’air pour respirer à nouveau librement

Malgré tout ça, ça ne va toujours pas ? Il est peut-être temps d’envisager un vrai changement! Et quand je parle de changement, ici, c’est de celui qui fait peur. Celui qui impacte plus d’un aspect de notre vie (qui sont de toute façon toujours liés). Celui qui permet d’échapper au métro, boulot, dodo (sans pour autant tout quitter sur un coup de tête). Prenez du temps pour votre passion, du temps pour vous, faites le point sur ce que vous voulez vraiment, définissez vos objectifs, et agissez!

Un pas après l’autre. Un petit pas chaque jour. Vous en êtes capable, vous pouvez le faire,… Et vous allez le faire, j’en suis certaine 😉

Oh! Et bien sûr : rêvez, voyagez et soyez vous-même!

À bientôt,

Amandine

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

  • Jean BERTRAND

    « La peur n’est pas une excuse »…Il est évident qu’il faut faire « fi » de ses peurs, car ce sont elles qui vous maintiennent, souvent de manière involontaire, dans votre petite vie « métro (télétravail), boulot, dodo ». Il faut aller de l’avant, on ne vit qu’une fois et il faut « vraiment » faire le maximum pour réaliser « ses rêves »… votre vie en dépend et votre santé (morale et physique) également. AMANDINE est vraiment de bon conseil, l’a bien compris et va le réaliser pour elle-même, sans aucun doute et à merveille, car elle ne fait jamais rien sans y avoir mûrement réfléchi!

    Même à LIEGE, il y a moyen de changer d’air; une promenade ou un « footing pour ceux qui préfèrent » d’une heure (ou moins selon votre timing du jour) sur le ravel, au calme, vous requinque pour tout le restant de la journée et vous permet de reprendre des forces et retrouver les « idées claires » pour ces fameuses décisions primordiales à venir… Comme je l’ai fait hier, je peux vous dire que cet exercice fonctionne à merveille et est un excellent conseil de la part d’AMANDINE.
    J’apprécie ton article, car il ne demande pas beaucoup d’effort et est très « VIVIFIANT » pour le corps et l’esprit.

    Sublime réponse à mon commentaire délirant et piègeux du 23/03 sur ton article « Oser changer de vie » et ce n’était pas gagné d’avance…

    Plus forte de jour en jour, tu vas vraiment réussir ton périlleux challenge et nous amener à réfléchir « à ce que nous voulons réellement pour notre vie future » et nous y amener « à petits pas »…

    AMANDINE, il faut que je te dise : « Chapeau bas » et « Merci »!!!

  • Christophe

    Salut Amandine,
    Que cet article fait du bien, j’ai personnellement essayer cette façon de faire, un petit break de 10 – 15 minutes, et après hop on repart de plus belle.
    Merci pour tout tes conseils très pertinent.
    Bonne Soirée
    Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *