Nomade digitale
Nomade digitale

C’est quoi être nomade digitale ?

Être nomade digital, c’est avant tout un mode de vie basé sur la mobilité. Souvent appelé « digital nomad », terme qui vient de l’anglais, ou encore raccourci à la simple notion de « nomadisme », cette façon de vivre repose sur la possibilité de travailler de partout grâce à internet. Ainsi, le nomade digital va avoir la possibilité de voyager autour du monde selon ses envies sans avoir la contrainte de prendre congé.

Bien que ce terme soit souvent utilisé au masculin, certainement dû à son origine anglophone sans e, j’ai décidé d’utiliser la forme féminine dans le titre. Après tout, en tant que femme, je m’identifie plus à la formulation de nomade digitale. Évidemment, tout cet article est valable avec ou sans le e. Ceci n’était qu’une parenthèse provenant de mon questionnement lors de mes propres recherches Google sur ce mode de vie qui m’appelle depuis tellement d’année. Il est donc temps de rentrer dans le vif du sujet et d’aller plus en profondeur dans cette manière de vivre.

À chaque nomade digital(e) son mode de vie

En effet, la définition donnée au début de cet article est assez large. Elle permet autant de déclinaisons que de personnalités. Ceci explique pourquoi la majorité des informations trouvées en premier lieu sur ce style de vie est liée au type de travail exercé. Cependant, même à ce niveau, énormément de jobs différents et de titres différents peuvent être adapté au nomade digital. Par exemple, en terme de type d’emploi, on retrouve à la fois des entrepreneures, des freelances (indépendants, prestataires de services, etc.) ainsi que des salariés.

Avec ce qu’il s’est passé dû au COVID-19, nous sommes tous de plus en plus conscients que beaucoup de types de métiers peuvent être fait en ligne, de chez soi. Alors, où se trouve la limite entre le télétravail et la possibilité de voyager tout en travaillant ? De plus en plus d’outils sont développés pour parer à certaines contraintes du travail à distance. Il est en effet de plus en plus facile de collaborer en étant loin géographiquement. Tout comme il est possible de se parler, d’échanger, de traiter des informations et d’en produire tout en étant loin. Le plus souvent, les contraintes sont plutôt d’ordre organisationnel.

Chacun son organisation

Ainsi, selon le type d’organisation choisi ainsi que le job effectué, le mode de vie est différent. Mais ce n’est pas tout ce qui différencie un nomade digital d’un autre. En effet, tout comme les voyages plus « traditionnels », les nomades digitaux peuvent être seul, accompagné, en famille, entre amis, etc. Selon le nombre de personnes qui bougent ensemble et leur indépendance les unes par rapport aux autres, les modes de vie seront différents. Le quotidien, la façon de voyager, l’équilibre entre l’activité professionnelle et le reste ainsi que l’organisation générale changeront.

Quand je parle de façon de voyager, c’est à la fois le rythme choisi entre deux destinations, la distance parcourue, le ou les continent(s) choisi(s), les types de transport sélectionnés, etc. Tout est modulable selon ses envies, son mode de fonctionnement et ses priorités. C’est pourquoi chaque nomade digitale aura son mode de vie qui lui est propre tout comme sa personnalité unique. Les combinaisons et les possibilités sont infinies.

Être nomade digital : travailler et voyager

Les « influenceurs », c’est-à-dire les personnes qui ont le plus de visibilités parmi les nomades digitaux, donnent parfois l’impression que cette façon de vivre est comparable à des vacances. Pourtant, rares sont les nomades qui se considèrent être de simples touristes. En effet, comme dit plus haut, le nomade travaille. Et, souvent, il reste suffisamment longtemps à un endroit pour le connaître d’une façon différente que le visiteur de passage.

Comme mentionné plus haut, l’équilibre entre travail et voyage ainsi que l’organisation sous-tendant le tout vont énormément varier d’une personne à l’autre. Mais il existe des points communs, ne serait-ce qu’en terme d’habitudes.

Lorsqu’on a l’habitude d’un travail plus « traditionnel », on peut se demander comment il est possible de travailler en voyageant. Ou encore, se dire que travailler sur une plage peut à la fois paraître idyllique et complètement incompatible avec la concentration nécessaire au boulot. Ca peut être vrai et faux à la fois.

L’image propagée par le nomade digital est souvent la constante nouveauté et les découvertes successives qui entourent ce mode de vie. Bien que ça puisse être vrai, il n’empêche qu’une personne voulant exercer correctement son métier a besoin d’habitudes et de routines. En tant que nomades, ce train-train peut se jouer sur des détails. Aller dans un type d’endroit, programmer ses journées de manière à ce qu’elles se ressemblent, mettre une musique particulière, se faire un thé. Peu importe ce que c’est ni l’équilibre nécessaire à chacun entre nouveauté et habitudes, les deux sont nécessaire à chacun et c’est ce qui permet la combinaison travail – voyage.

Évidemment, certaines contraintes existent. Par exemple, l’accès à une bonne connexion internet est souvent requise. Ces impératifs rentrent dans l’organisation des nomades digitaux.

Travailleur itinérant ou voyageur rémunéré ?

Cette question peut paraître subtile mais elle est avant tout une question de point de vue selon ce à quoi on accorde le plus d’importance. En effet, dans le premier cas, l’élément le plus important est le travail alors que, dans le second, il s’agit du voyage. Étant donné que le terme de « nomade digital » met également l’accent sur le fait de bouger, ce serait plutôt « voyageur rémunéré » qui serait le plus approprié mais poussons un peu cette réflexion.

Ce qu’implique le terme de « travailleur itinérant », c’est que le voyage est dû à son travail. Le choix a donc été le type de job et le fait d’être nomade en devient une contrainte ou une nécessité. Par contre, le « voyageur rémunéré » est avant tout une personne qui voyage tout en gardant l’opportunité de gagner sa vie. Le choix de départ a donc été le mode de vie nomade.

Bien que, dans les faits, ces deux modes de vie peuvent sembler similaires, le choix de départ est différent… Ce qui implique également un état d’esprit différent. En effet, d’un côté on est lié à son travail et, de l’autre, la façon de gagner de l’argent peut être changé selon ses envies ou nécessités. Ceci implique une notion d’adaptabilité, assez commune chez les voyageurs. Et quand je dis commune, soit c’est quelque chose d’assez naturel d’origine, soit c’est une capacité qui a été développée par le voyage en lui-même.

Pour aller plus loin

Avec ces deux termes, le parallèle peut être fait avec la façon de vivre sans pour autant être nomade. En effet, dans un mode de vie plus « traditionnel », certaines personnes choisissent de mettre leur travail en avant alors que d’autres font le choix de privilégier leur vie. C’est-à-dire que les premiers, les « travailleurs », vivent pour leur job. Toute leur vie tourne autour de celui-ci, il est au centre de leurs préoccupations. Quant aux seconds, les « voyageurs », ils mettent l’accent sur ce qui leur parle le plus, ce qui les fait vibrer, ce qui les nourrit intérieurement. Évidemment, le travail peut également être une passion, mais est-ce la majorité de la population ? Ainsi, paradoxalement, les « voyageurs » privilégient leur confort (intérieur et/ou extérieur).

La ligne entre les deux est bien sûr assez fine et, comme toutes les cases, celles-ci ne sont pas réelles. Il existe en réalité une continuité entre le 100% « travailleur » et le 100% « voyageur ». Mais globalement, vous sentez-vous plutôt « travailleur » ou « voyageur » ?

Choisir son mode de vie

Que vous ayez envie de devenir nomade digital(e), que vous le soyez déjà ou que vous préfériez rester chez vous, vous avez le choix de votre mode de vie.

La façon dont nous voyons les choses, les raisons pour lesquelles nous faisons nos choix, la manière dont nous réagissons aux événements externes, tout ça, c’est en notre pouvoir. Nous avons le contrôle. Nous pouvons choisir notre mode de vie. Pour cela, nous pouvons nous poser quelques questions (toujours agrémentées des 5 « pourquoi » en chaîne après chaque réponse) :

  • Quelle vie ai-je envie de vivre ?
  • Qu’est-ce qui est important pour moi ?
  • Qu’est-ce qui me fait me sentir bien ?
  • Où est-ce que je me sens à ma place ?
  • Qu’est-ce que j’aime faire ?

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive et ça peut être plus facile avec un coaching personnalisé. Mais c’est un bon point de départ lorsque l’on se sent perdu(e).

Toujours est-il que la nomade digitale a fait son choix. Et ce qui est merveilleux avec toutes les opportunités que nous offre la vie, c’est que nous pouvons toujours, à tout moment, changer d’avis. Dans un sens ou dans l’autre.

Bref, le digital nomadisme c’est surtout synonyme de liberté. C’est la liberté de suivre sa voie. La liberté d’être responsable de ses propres choix. La liberté de vivre sa vie telle qu’on l’entend.

Maintenant que vous en savez un peu plus, avez-vous envie d’être nomade digital ?

Et n’oubliez pas : rêvez, voyagez et soyez vous-même!

À bientôt,

Amandine

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 clefs pour sortir du métro, boulot, dodo