Regarder à l'horizon
Identifier ses rêves

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ?

Quand je vous demande « Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? », je ne pense aucunement à un entretien d’embauche. Et, honnêtement, je ne pense pas non plus en priorité au boulot. Le travail n’est qu’une partie de notre vie et, le plus important selon moi, c’est d’être bien dans nos vies. Ce qui est important, c’est d’avoir une vie que nous avons choisie. C’est possible. Pour ça, il faut agir… Mais une action sans direction n’a aucun sens. Aujourd’hui, nous allons donc essayer d’identifier la vie que l’on souhaite obtenir.

Avez-vous envie de vivre la même vie dans 5 ans ?

Une vie, ça a beaucoup de facette. C’est complexe. Plus complexe que l’être humain, c’est dire! On parle souvent des différents domaines de vie. Ceux-ci peuvent être classé différemment selon les auteurs mais les bases sont les mêmes. Nous avons donc ce qui touche au relationnel avec la famille et les amis, ce qui touche aux émotions avec le couple et l’amour, ce qui touche à l’esprit avec le développement personnel et la spiritualité, ce qui touche à la santé, ce qui touche aux activités avec la carrière, l’activité professionnelle mais aussi les loisirs, ce qui touche à notre environnement physique et ce qui touche à l’impalpable tel que les finances et notre contribution au monde.

Pour être bien dans sa vie et dans sa peau, nous devons nous sentir bien dans tous ces domaines de vie. Si nous ne sommes pas à l’aise vis-à-vis de l’un, il risque d’empiéter sur les autres, que ce soit de façon consciente ou inconsciente.

Même si vous vous sentez bien dans votre vie à l’heure actuelle, pensez-vous que vous avez envie qu’elle soit exactement pareille dans 5 ans ? Dans tous ces domaines ?

C’est dans la nature humaine de toujours vouloir apprendre de nouvelles choses, d’améliorer sa condition, peu importe l’aspect que ça prend. Et, comme le disait Einstein :

La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre.

Albert Einstein

Pourtant, ce n’est pas simple de se projeter dans 5 ans. Personnellement, j’ai toujours trouvé cette question du futur compliqué. Peu importe la durée d’ailleurs : 1 mois, 1 an, 5 ans, 10 ans, 20 ans,… C’est le même problème!

Dans la suite, je me pencherai donc sur le côté pratique de la réponse à la question « Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? » mais, avant ça…

Pourquoi faire l’effort d’avancer ?

Oui, on ne va pas se mentir, agir, ce n’est pas toujours facile. Ca demande l’énergie de sortir des rails que l’on suit par habitude. Ca demande de sortir d’une routine pas toujours sympa, mais confortable par ce faux sentiment de sécurité qui l’entoure. Alors pourquoi faire cet effort ?

Avant de répondre à cette question, je vais vous en poser une autre. Avez-vous un rêve ? Je vous le demande parce que, aussi fou qu’il puisse paraître, ce rêve peut devenir réalité. N’avez-vous pas envie d’avancer dans sa direction ? Surtout que pour toute destination, plusieurs chemins y mènent. Il vous suffit donc d’en choisir un qui vous semble intéressant. Et si, en cours de route, vous vous rendez compte que ce n’est pas exactement ce rêve ou cette route que vous voulez suivre mais quelque chose d’un peu différent, vous pouvez toujours bifurquer. N’ayez donc pas peur d’avancer dans une direction, elle n’est pas fixée à vie. Vous avez le contrôle. Vous pouvez avancer vers ce rêve.

Océan Oahu
Lorsque je vivais à Hawaï, je réalisais un rêve… Du coup, au suivant!

Avancer, c’est évoluer. C’est apprendre et grandir. Aller de l’avant permet aussi de devenir la personne que l’on veut être.

Et si votre vie actuelle ne vous convient pas, raison de plus pour ne pas rester sur place! Rien de pire que d’être enfermé dans un train-train quotidien qui nous mine le moral. Alors…

Comment faire pour se projeter dans 5 ans dans une vie qui vous convient ?

Se poser la question

Oui, c’est bête. Mais c’est tout-de-même un peu plus subtil que ça.

Pour chaque domaine de vie (ces aspects évoqués en début d’article), demandez-vous « Qu’ai-je envie de faire / de vivre / de ressentir / de partager ? » Ca peut être l’une des options qui conviendrait mieux au domaine en question ou toutes pour chaque domaine, selon ce qui vous inspire le plus.

Une remarque importante, cette question, je l’ai posée au présent. Ce n’est pas une erreur. Ce qui compte, ce n’est pas ce que vous voudriez potentiellement dans 5 ans. Vous ne pouvez pas le savoir. Vous ne savez pas ce que vous allez vivre durant ces 5 années. Par contre, vous savez ce que vous voulez maintenant. Ou, du moins, vous pouvez le découvrir en réfléchissant à la question.

Par exemple, en ce qui concerne ma santé, qu’ai-je envie de vivre, de ressentir et de faire, là, maintenant, tout-de-suite ? J’ai envie d’être remise de mon burn-out. Je rêve d’avoir retrouvé un cycle de sommeil qui convient à mon corps. J’ai envie de me sentir en forme. Je veux pouvoir marcher une heure sans être épuisée. J’ai envie de retrouver un transit correct (oui, c’est glamour). J’ai envie de pouvoir voyager sans devoir y faire attention dix fois par jour.

Ordonner les domaines de vie

Une fois que vous aurez répondu à cette question de façon complète pour chaque domaine de vie, une autre interrogation s’impose : « Est-ce primordial pour moi ?« 

Nous n’avons pas nécessairement envie d’améliorer chaque domaine de vie. Et encore heureux. Se disperser n’est jamais une bonne chose pour avancer… Et c’est une multipassionnée qui vous le dit!

L’idée ici est donc de déterminer quels sont les aspects qui vous paraissent les plus importants. Une autre façon de voir les choses est de vous demander : « Pour quel domaine ai-je eu le plus facile de trouver une réponse ? ».

Pour revenir à mon exemple, de base, la santé est une chose importante pour moi. Mais jusqu’à récemment, ce n’était qu’une phrase dite sans y penser. Même si elle était importante, je ne l’aurais pas mise en avant en me concentrant dessus pour améliorer ma vie. Et pourtant, à l’heure actuelle, lorsque je me pose cette question, la réponse coule de source. La raison est simple : ça impacte tellement mon quotidien à l’heure actuelle que c’est évident que j’ai envie que ma santé s’améliore.

Si c’est encore difficile pour vous d’ordonner les domaines, essayez en les comparent deux à deux. Prenez-en un et comparez-le à un autre en vous demandant « Est-il plus important pour moi d’atteindre cette réponse ou cette réponse ? ». Ensuite, prenez le gagnant et comparez le à un autre domaine. Vous continuez ainsi jusqu’à avoir un gagnant toutes catégories puis vous recommencez pour avoir le numéro deux etc.

Essayez d’avoir un top 3, c’est sur eux qu’on va se concentrer ensuite.

Identifier des chemins

Cette étape en particulier peut prendre du temps. Mais c’est primordial d’y passer.

Identifier le chemin, ça veut dire quoi ? Ce signifie chercher au moins une possibilité pour atteindre ce rêve… qui devient donc un objectif. Je dis au moins une possibilité car il en existe toujours plusieurs et c’est mieux d’en trouver au minimum trois. C’est plus simple d’avoir un choix pour la suite.

Donc, pour chacun des trois domaines de vie les plus importants pour vous, demandez-vous « Comment faire pour y parvenir ? » ou « Quelles sont les étapes nécessaires pour atteindre cet objectif ?« .

Et si vous vous dites « Je n’en suis pas capable », demandez-vous « Pour cette personne qui en est capable, quelles sont les étapes ? ».

N’hésitez pas à faire preuve d’imagination. Sortir des sentiers battus est souvent la source d’une bonne idée. N’hésitez pas non plus à faire des recherches sur internet. D’autres y auront certainement réfléchis avant vous. Leurs solutions ne seront certainement pas votre solution mais elles peuvent vous donner des pistes de réflexion et de nouvelles idées.

Par exemple, pour moi et ma santé, je suis déjà sur le chemin depuis un certain temps mais il y a toujours plusieurs possibilités : me faire aider par un psy, par un coach, par une ancienne victime du burn-out, faire un suivi de mon niveau de fatigue au fil de la journée et soirée pour détecter les moments les plus propices à l’endormissement, faire du sport régulièrement, apprendre à manger sainement et à faire du batchcooking, etc. Tout ça ce sont des chemins différents.

Pour chaque chemin, il y a des étapes. Pour le sport régulier, par exemple, la première étape pourrait être de sélectionner un sport que j’aime, la deuxième le moment de la journée pour le pratiquer, la troisième la longueur des séances, la quatrième le type de séance que je veux faire, la cinquième la flexibilité sur tous les critères précédents, la sixième comment les mettre en place concrètement parlant dans ma vie actuelle, etc.

Collines sur Oahu
Vers quelle colline avez-vous envie de vous diriger ? (Au moins dans un premier temps, pas besoin de renoncer aux autres 😉 )

Vous avez différents plans d’action pour chaque domaine, chaque objectif ? Au moins pour le début du chemin ? Parfait! Place à la suite.

Choisir son plan d’action

Ici, le côté rationnel pourrait encore entrer en jeu… Mais je vous invite à plutôt écouter vos émotions, vos envies.

Regardez chaque plan d’action pour un objectif donné et demandez-vous « Lequel me donne le plus envie ?« .

N’oubliez pas que, pour chaque action, pour chaque but, il y a des points positifs et des points négatifs. Il faut être honnête avec soi-même, particulièrement à cette étape. Ce qui peut être compliqué.

Si vous vous vous dites « je n’en suis pas capable », demandez-vous « Que devrais-je faire pour en être capable ? » et, globalement, revenez à l’étape précédente. C’est le début du chemin auquel vous réfléchissez à l’heure actuelle.

Faire le premier pas

Il est temps d’agir. Faites le premier pas. N’hésitez pas à découper chaque étape en mini action quotidienne. Vous me connaissez, je suis pour les petits pas quotidien.

Réaliser

Sans même vous en rendre compte en suivant ces étapes, vous finirez par vous diriger vers la vie dont vous rêvez, vers la personne que vous voulez être.

Effectivement, je ne me suis pas arrêtée à « Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? ». Si je l’avais fait, je me serais arrêtée à « Ordonner les domaines de vie » et je vous aurais dit « Voilà, vous prenez vos trois premiers domaines et hop, vous savez ce que vous voulez pour dans 5 ans! ». Mais est-ce réellement utile ?

Avoir une vision sans action n’a, pour moi, aucun sens. Ca s’appelle rêver dans son canapé de gagner au lotto sans même y jouer. Ca n’a aucun sens et vous n’avez réellement aucune chance de le réaliser.

Lorsque je vous demande comment vous vous voyez dans 5 ans, c’est pour vous aider à y arriver.

Si, malgré tout, vous vous sentez perdu(e) ou indécis(e), il y a toujours l’option du coaching personnalisé. Ou de me poser vos questions évidemment. Je me ferais un plaisir d’y répondre.

Mais, concrètement, quel est le premier pas que je vous recommande ?

Écrire « Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? »

Prenez une feuille et de quoi noter. Écrivez en haut « Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? ». Prenez un domaine de vie… Et commencez à la première étape!

Un pas à la fois, vous y parviendrez. Concentrez-vous sur vos rêves et vos envies. Pour une fois, laissez votre cerveau en veille. Votre cœur ne vous trompera pas.

À bientôt pour encore rêver, voyager et être soi-même!

Amandine

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

20 commentaires

  • Cédric

    J’ai toujours adoré cette idée de planifier assez loin pour donner un cap à tenir. Avoir un objectif permet de le subdiviser en petits morceaux d’actions à accomplir .
    Ok pour la théorie.
    En pratique ma vie a pris tellement de tournure au gré des rencontres , des cultures , de mes envies changeantes que je pense qu’aucun de mes objectifs ne s’est réalisés .

    En réalité j’ai fais 1000 fois plus de trucs que je n’aurais osé l’espérer .

    C est comme un bateau , tu prends un cap puis les vents te poussent à changer un peu pour découvrir d’autres chemins .

    Le tout est de questionner souvent ses envies pour ne pas dévier de soi même dans ce voyage 😉 ✔
    https://je-suis-commercant.fr

    • Amandine Bertrand

      C’est exactement ça! Ne pas se forcer à suivre un chemin simplement parce qu’on se dit qu’à un moment de notre vie, par le passé, c’était ça qu’on voulait. Ce qui compte, c’est toujours aller vers cette vie qui nous fait rêver maintenant! J’adore ta métaphore du bateau. Elle rentre en écho avec mon âme de voyageuse 😀

  • Gaëlle

    Oui et pour se projeter, je dirais même qu’il ne faut pas hésiter à regarder derrière soi.
    Il y a 5 ans, m’a vie était totalement différente et loin des perspectives qui sont en face de moi aujourd’hui. Suivre une route pour parvenir à un objectif c’est aussi ne pas hésiter à faire des détours et prendre des chemins de traverses. 😉

    Merci pour ce bel article Amandine

  • Virgo

    Article très motivant, bravo. Je suis totalement d’accord avec toi, se donner une direction, mettre par écrit ses rêves et réfléchir à un moyen de les réaliser, même si le chemin doit nous mener totalement ailleurs, c’est le meilleur moyen d’avancer et de profiter de la vie, au lieu de la « subir » (quelle horreur :). C’est tout l’intérêt, je trouve, des bucket lists 🙂 Merci pour la motivation !

  • Marie

    Autant au point de vue professionnel, cette question m’a toujours posée problème en tant que salariée, que pour ma vie perso, j’ai bcp plus de facilité à y répondre 😉

    • Amandine Bertrand

      Je comprends ce que tu veux dire, j’ai longtemps eu ce problème également… Jusqu’à ce que je réalise que ce n’était pas normal. Notre « vie professionnelle » fait partie de notre vie. On devrait donc être capable de savoir au moins dans quelle direction on veut aller. De mon côté, j’ai réalisé que le problème avait pour origine mon point de départ : je n’étais pas à l’endroit où j’aurais dû être par rapport à ma personnalité. Du coup, si tu n’as pas trop de problème avec cette question au niveau personnel, ce serait peut-être une bonne idée de prendre le taureau par les cornes et te poser tranquillement avec simplement cette question : Comment veux-tu vivre ? Comment veux-tu gagner ta vie pour que ça corresponde au style de vie que tu souhaites / à tes envies et centres d’intérêts / à ce qui est important pour toi personnellement ?
      J’espère que ça t’aidera. N’hésite pas à revenir vers moi si ce n’est pas le cas 🙂

  • Nicolas

    Qu’est ce que ce blog me parle !! J’ai eu l’opportunité (et non chance car je l’ai provoquée) de réaliser mon rêve (faire le tour de l’Amérique du Sud avec mon sac à dos au cours d’une année sabbatique). Cela m’é permis de me détacher du rythme « stupide » dans lequel on est et que l’on se force à tenir dans nos vies modernes de citoyens européens… En prenant du recul on se rend vraiment compte de ce qui est important dans nos vies et que le temps file à une allure incroyable. Paradoxalement pour en revenir à la question de l’article je ne me projette pas à 5 ans mais à 10 ans désormais avec pour AMBITION ou projet de vie de réussir à arrêter de travailler (gros challenge) de manère salairiée, et sédentaire pour réussir à VOIR le MONDE… 10 ans pour mettre un système un place 🙂

    • Amandine Bertrand

      Je suis contente que ça t’inspire! 😀 Et ton plan à 10 ans… J’ai presque l’impression qu’il fait écho au mien, à moins long terme. Un pas à la fois, il n’y a pas de raison qu’on n’y arrive pas! (Je projette d’aller en Amérique du Sud d’ici 2 ou 3 ans. Je te contacterai sûrement à un moment pour te poser des questions! 😀 )

  • Maeva

    Article très inspirant, je trouve que c’est essentiel de voir sur le long terme, mais sans rester figé pour autant. Ma vie est une continuité d’imprévu mais le but final reste le même. Merci pour ce bel article.

  • Yannick Nedjai

    Super article. Il est vrai qu’il est important de faire le point de temps en temps, voir dans quel direction on part.
    J’ai bien aimé ta méthode pour priorisé ces objectifs. C’est très motivant merci !

  • Christophe

    Salut Amandine,
    Magnifique article, j’avais déjà lu et entendu quelques actions à entreprendre pour se projeter, mais ton article m’a ouvert les yeux et de la façon dont tu l’as présenté, pas à pas, c’est grâce à lui que j’ai enfin compris comment faire pour me poser les bonnes questions dans chaque domaine de vie. Et même si j’avais une idée surtout du point de vue professionnel de ce que je souhaite, je vais recommencer ma réflexion de zéro en suivant tes conseils. Merci Amandine, longue vie à ton blog.
    Christophe

    • Amandine Bertrand

      C’est super que ça t’ait aidé Christophe! C’est vrai qu’on a tendance à se limiter à sa vie pro alors que la vie perso devrait, à mon sens, être prioritaire. La vie pro n’est qu’une facette de notre vie qui doit être en accord avec les autres facettes. Bon courage dans ta réflexion. Ca peut prendre du temps la première fois. Après, ça s’affine au fur et à mesure. Le tout est d’avancer un pas après l’autre 🙂
      Merci en tout cas!

  • Dédé

    Encore un article fort inspirant ♥ La dernière fois que j’avais répondu à cette question, c’était justement en entretien d’embauche, et j’avais dit instantanément « Indiana Jones ! » … Bon j’ai été prise, comme quoi ! Mais… Je réalise maintenant que cette scène a eu lieu il y a tout pile 6 ans maintenant… Et je ne suis pas Indiana Jones ! :O Je ne suis pas mécontente non plus de tout ce que j’ai accompli, je crois que la Dédé du passé serait quand même fière… Alors je crois que l’important c’est de tout faire pour rendre fière aussi la Dédé du futur… où qu’elle soit 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *