Identifier ses rêves

Comment définir ses objectifs

Un objectif, ce n’est pas juste bon pour le travail. C’est bon pour tout un tas d’aspect dans sa vie… Y compris lorsqu’on veut sortir du métro, boulot, dodo. En effet, il est plus facile de savoir quelle direction prendre quand nous savons où nous allons. Définir ses objectifs est donc une étape nécessaire.

Qu’est-ce qu’un objectif ?

L’objectif, c’est la direction. Et si vous me dites, “c’est bon, je le connais mon objectif!” et que vous ajoutez simplement “sortir du métro, boulot, dodo”, “être riche” ou encore “vivre au soleil”, ce ne sont pas des objectifs, ce sont des rêves.

Ne vous méprenez pas, j’adore les rêves. Pour moi il s’agit du premier pas pour définir la direction qui nous convient. Mais ce n’est qu’un premier pas.

Un objectif ressemblerait plutôt à quelque chose du style :

  • “Dans un an, je sors du métro, boulot, dodo, grâce à l’entreprise que j’ai lancée. Cette entreprise me permet de vivre grâce à x et je sais que je peux quitter mon emploi car je gagne x€ par mois.”
  • “Dans 5 ans, j’ai économisé x€, je suis donc riche! J’y suis parvenu en faisant x.”
  • “Dans 6 mois, j’ai déménagé à la côte d’Azur, à x. Pour ça, j’ai cherché x maisons x fois par semaine qui correspondent à mon budget de x.”

Vous voyez un peu la différence ?

Pourquoi définir un objectif ?

Mais pourquoi est-ce si important de définir un objectif plutôt que de rester dans le rêve ?

7 jours pour rompre le cycle infernal du métro, boulot, dodo

Téléchargez votre guide gratuit pour démarrer votre nouvelle vie loin de cette vie morne et sans saveur! Le mode automatique ? Le stress ? Au revoir!

Tout simplement parce qu’un rêve est flou. Il est donc difficile de réaliser des actions concrètes pour aller vers cet espèce de nuage abstrait. Un bon objectif est formulé de telle sorte qu’il soit actionnable. Le fait de définir la direction permet plus facilement de se mettre en route.

Pour définir un bon objectif, la méthode la plus répandue est la méthode SMART. Je vais donc vous en parler mais je continuerai sur un point qui est pour moi encore plus important que cette méthode.

La méthode SMART

Que veut dire “SMART” ?

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Ambitieux / Actionnable
  • Réalisable
  • Temporellement défini

Mais encore ? 

Spécifique

La spécificité d’un objectif, c’est à dire sa précision sur ce qu’on veut vraiment obtenir, est certainement la différence la plus flagrante entre le rêve et l’objectif. Plus ce qu’on a envie d’obtenir est spécifique, plus la direction sera claire. Ce qui permet donc de prendre plus facilement des décisions lorsque des choix s’offrent à nous sur la route. 

Mesurable

Le côté “mesurable” d’un objectif permet d’avoir une idée de si on s’en rapproche ou, mieux, si on a atteint ce but. Après tout, quels sont vos critères à vous pour pouvoir dire “je suis sorti du métro, boulot, dodo” ? Est-ce parce que vous ne travaillez plus que 20 heures par semaine ? Est-ce parce que vous consacrez 20 heures par semaine à votre famille ? Est-ce plutôt le fait d’être content de votre journée au moins la moitié de la semaine ? Autre chose ? 

Ambitieux / Actionnable

Selon les versions, le “A” de SMART peut soit signifier ambitieux soit actionnable. Pour moi, le côté actionnable est une condition indispensable. Tant qu’il n’y a rien à mettre en place, il n’y a rien qui bouge non plus. Le côté ambitieux veut plus dire “je sais que ça ne va pas être de la tarte mais ça me motive”. Mais attention tout-de-même à l’ambition des objectifs, elle est à contrebalancer avec le “R”. 

Réalisable

En effet, un objectif doit être réalisable, sans ça ce serait l’équivalent de courir après un rêve. Donc ça ne sert à rien de dire que vous allez faire du sport une heure tous les jours si vous ne faites jamais de sport à l’heure actuelle et que vous n’êtes pas capable de vous dégager une heure par jour. En bref, il faut être réaliste. Par rapport à votre vie actuelle, que pouvez vous mettre en place aujourd’hui ? 

Temporellement défini

On en arrive donc au temporellement défini. Si votre objectif n’a pas de fin, c’est à nouveau pareil à un rêve. Parce que, après tout, vu qu’il n’y a pas d’urgence, autant commencer demain, n’est-ce pas ? Cette partie de l’objectif permet donc d’éviter la procrastination.

Subtilités

J’en arrive donc aux subtilités de la méthode. J’en oublierai certainement, je m’en excuse d’avance mais je vous donne tout de même les deux plus importante à mon sens.

La première qui me vient est liée à la temporalité. Vous pouvez très bien vous faire un objectif à 5 ans. Je trouve ça vraiment cool pour avoir une direction à long terme. Par contre, 5 ans en actions, ça peut très vite devenir long, flou et décourageant. Dans ce genre de cas, j’ai tendance à faire des “SMART en cascades”, c’est-à-dire que je me fixe un objectif à 5 ans, 1 an, 6 mois, 3 mois, 1 mois… et souvent aussi une semaine et un jour même si, dans ces deux derniers cas, ils ne sont pas toujours formulé en SMART mais plutôt en liste d’actions obtenues en accord avec les SMART plus grands.

D’ailleurs, si vous vous demandez encore pourquoi faire tout ça sur un aussi long terme, n’hésitez pas à aller lire cet article. Bref, j’en étais aux subtilités.

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais les quelques exemples d’objectifs que j’ai formulé au début de cet article sont tous écrits au présent, voire au passé. Ce n’est évidemment pas un hasard ou une faute grammaticale (même si, sur ce point, on pourrait débattre).

Le fait de formuler l’objectif au présent pousse à l’action immédiate et le côté au passé pousse le cerveau à assimiler que c’est faisable. Et vu que le cerveau aime éviter les choses qui paraissent compliquées (souvent celles formulées au futur), il vaut mieux éviter qu’il cogite trop sur ce point. Une petite astuce simple mais avec un grand pouvoir!

Le petit pas

Vous finirez par vous dire que je suis toquée à toujours parler de ces petits pas. Après tout, ils n’ont rien de sexy : il n’y a pas de grands résultats obtenus après un petit pas. Par contre, ils ne demandent pas beaucoup d’effort et leur effet cumulé à un impact colossal qu’on sous-estime systématiquement.

Donc, je vais vous donner ce premier pas à faire par rapport à cette définition d’objectif. Ne vous attendez pas à ce que je vous dise : définissez votre objectif! J’imagine que vous avez compris que c’est la première chose à faire pour avancer dans une direction sans être complètement aveugle.

Le petit pas que je vous donne aujourd’hui se passe juste après cette définition : agissez! Définissez le premier pas à faire pour avancer vers votre objectif et faites-le! Un objectif sans action s’apparente tout autant à un rêve qu’un rêve non défini.

À bientôt pour encore rêver, voyager et être nous-même!

Amandine

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 clefs pour sortir du métro, boulot, dodo