Quel job pour devenir nomade digitale ?
Nomade digitale

Quel job pour devenir nomade digitale ?

Encore une liste pour trouver un job pour devenir nomade digitale ? Non. Il y en a déjà bien assez partout sur la toile. Par contre, la réflexion derrière pour le choisir est rarement abordée. Comment choisir son métier lorsqu’on veut changer de mode de vie ? Quel travail est le plus adapté pour ce projet tant rêvé ? D’ailleurs, comme expliqué dans l’article sur ce qu’est un nomade digital, énormément d’activités différentes peuvent faire l’affaire et changer de travail n’est pas une nécessité. De plus, un petit rappel de ce qui avait été discuté dans le plan d’action pour devenir nomade digitale peut être utile : la question du travail n’est pas nécessairement prioritaire dans ce changement de vie.

Ceci dit, la question du travail et de comment gagner de l’argent se pose à un moment ou un autre dans la réflexion du projet de devenir une nomade digitale. Après tout, voyager en travaillant implique souvent tellement de changement que l’on peut se sentir submergée ou perdue. C’est donc parti pour ce guide de réflexion.

Votre job en ligne

Est-il possible de dématérialiser votre métier ?

Souvent, la réponse est oui. Si vous pouvez faire votre boulot en télétravail (c’est-à-dire en remote), vous avez la possibilité de garder le même travail. Plusieurs questions peuvent alors se poser. La première étant :

Avez-vous envie de rester dans la même entreprise ?

Si c’est oui, ça impliquera une discussion avec vos supérieurs et/ou votre équipe pour organiser la transition puis le départ. Et si, pour une raison quelconque, cette transition ne passe pas, vous pouvez vous demander ce que vous aimez dans cette entreprise qui fait que vous avez (ou aviez) envie d’y rester. Selon la réponse, ça orientera vos réflexions et choix futurs.

Si vous n’avez pas envie de rester dans cette boîte, vous pouvez vous poser cette même question :

Qu’est-ce que vous aimez et n’aimez pas dedans ?

À nouveau, ça va vous permettre de réfléchir à des options qui vous conviendront mieux par la suite.

L’étape suivante est, évidemment, de vous demander si vous voulez simplement changer d’entreprise en indiquant directement votre volonté de travailler en remote ou si vous préférez soit vous mettre à votre compte soit changer de travail. En ce qui concerne l’entreprenariat, j’y reviendrai à la fin de cet article. Et pour le changement, nous y arrivons. Mais avant ça, d’autres questions sur votre job actuel nécessitent des réponses.

  • Quelle partie de votre travail actuel aimez-vous ?
  • Quelle partie n’aimez-vous pas ?
  • Quelle partie ne vous fait ni chaud ni froid ?

Pour chaque réponse, utilisez la technique des 5 « pourquoi » puis demandez-vous « À quel degré ? ». Ca vous permettra de mieux caractériser ce que vous cherchez.

Exemple

Pour la première question (Quelle partie de votre travail actuel aimez-vous ?), je peux répondre : Gérer mes horaires comme je l’entends.

  1. Pourquoi ? Comme ça je ne suis pas stressée par un bouchon sur la route.
  2. Pourquoi ? Je ne pense pas que devoir respecter des horaires à la minute près me rend plus productive.
  3. Pourquoi ? Une tâche courte peut s’étirer si j’ai une longue période pour la faire et, au contraire, une tâche longue peut me stresser si j’ai un horaire serré à respecter.
  4. Pourquoi ? Le temps n’est pas une caractéristique d’un travail bien fait, c’est le résultat qui compte.
  5. Pourquoi ? Un travail de qualité est une chose importante pour moi.
  6. À quel degré ? Élevé. Sans ça, je ne suis pas satisfaite.

Ainsi, je suis passée de la gestion d’horaire au travail de qualité sans stress lié au temps qui est une caractéristique que j’aimerais pouvoir retrouver dans un autre travail.

Le job de nomade digital qui vous fait rêver

Il se peut que vous ayez une vision de ce qui vous paraît idyllique. Vous avez peut-être déjà parcouru des listes à rallonge de métiers de nomades et l’un d’entre eux reste coincé dans un coin de votre tête. Comme un bout de paradis inaccessible. Et si vous ne savez pas de quelles listes je parle, vous pouvez en trouver un exemple ici que j’aime beaucoup ou un autre plus compact ici.

Bref, vous avez la tête dans les étoiles en pensant à ce job de rêve sur le web qui vous permettrait de travailler tout en faisant le tour du monde. Super! Et en même temps…

Attention!

Oui. Attention.

Ce qui est dangereux dans cette situation, c’est de ne voir que les bons côtés et de les idéaliser au point d’être déconnecté de la réalité du terrain. Dans ce genre de cas, on peut avoir tendance à se lancer tête baissée et de se ramasser le retour de manivelle puissance mille.

Les questions à se poser

Bref, lorsqu’un job vous semble idéal, vous pouvez vous poser quelques questions :

  • Qu’est-ce qui vous fait rêver dans ce travail ?
  • Quels peuvent être les éléments négatifs de ce métier ?
  • Quels sont les éléments qui concordent avec ce que vous savez que vous aimez déjà faire ?
  • Quels sont ceux que vous savez que vous n’aimez pas ?
  • Qu’est-ce que ce travail implique au quotidien ?
  • Qui pouvez-vous contacter pour obtenir des renseignements fiables sur ce métier ?
  • Quelles compétences devez-vous développer pour commencer ce type de job ?

On pourrait se poser encore d’autres questions mais, déjà avec celles-ci, ça permet de redescendre sur terre, dans la réalité et le concret du terrain. Si vous avez la possibilité de tester ce travail, ça peut également être une bonne idée.

Si, après toutes ces étapes, ce job vous fait toujours rêver, il y a des chances qu’il vous fasse vibrer. Et si vous n’avez plus de travail en tête, il est temps de trouver ce métier qui vous correspond.

Le job qui vous fait vibrer

Si vous n’avez aucune idée sur comment trouver celui-ci, il s’agit d’un sujet à part entière. Ici, je ne ferai donc qu’effleurer la surface. Un bon endroit pour commencer sa réflexion est d’aller voir du côté de ses passions. Si vous pensez que vous n’en avez pas, je vous invite à aller écouter cet épisode (et/ou de suivre les liens vers les articles associés).

Vous pouvez également faire le point sur ce qui est important pour vous. Pour ça, vous pouvez utiliser l’ikigaï. Et si vous êtes complètement perdu, un point complet peut être utile (vous pouvez par exemple aller voir ceci ou encore écouter ceci).

Demandez-vous aussi quelles caractéristiques vous aimeriez retrouver dans votre futur job. Faire le tri entre celles qui sont importantes et celles qui sont accessoires peut être utile pour ne pas juger trop sévèrement une nouvelle idée.

Il s’agit d’un chemin qui dépend de beaucoup de paramètres et un coaching ou une formation spécifique pourraient être adapté si vous ne trouvez pas par vous-même (ou si vous voulez accélérer les choses).

Toujours est-il que, quand vous avez trouvé ce job qui vous fait vibrer, que vous l’avez testé, que vous avez acquis les potentielles compétences supplémentaires nécessaires… Félicitation! Le plus difficile, à mon sens, est fait. Mais il y a encore une question à se poser.

Entreprenariat ou salariat ?

Selon ce que vous avez envie de faire comme travail, exercer ce métier en tant que chef d’entreprise, freelance ou encore salarié ne sera pas tout-à-fait pareil. Et, malgré cette image fréquente de l’entrepreneur digital nomade, il est tout-à-fait possible d’être salarié en remote (ce joli télétravail auquel beaucoup ont dû s’adapter pendant les confinements). Il s’agit donc d’une réelle question. Comment choisir ?

Chaque option, comme souvent, a ses avantages et ses inconvénients. À vous de voir lesquels vous parlent le plus. Étant donné que, là encore, il s’agit d’un sujet à part entière, je vais aller à l’essentiel dans ce contexte-ci (et absolument pas dans la dentelle). Je m’excuse d’avance pour les traits caricaturaux qui vont suivre. (D’ailleurs, quand je mets avantages / inconvénients, selon les points de vue, c’est souvent interchangeable.)

Le salarié nomade digital

Les avantages :

  • Salaire fixe
  • Job spécifique

Les inconvénients :

  • Prestation d’un certain nombre d’heures obligatoire (souvent)
  • Demandes des supérieurs / collègues
  • Demander des congés à l’avance (et avec un nombre limité)

L’entrepreneur nomade digital

Globalement, c’est l’inverse.

Les avantages :

  • Définition de ses propres objectifs
  • Flexibilité dans les horaires

Les inconvénients :

  • Salaire variable
  • Trouver des clients
  • Pas (toujours) de collègues

Quel job pour devenir nomade digitale ?

La question reste peut-être ouverte pour vous à la lecture de cet article vu qu’il demande de la réflexion. Je l’ai fait de cette manière car ça a été, en partie, le processus par lequel je suis moi-même passée lors de mon cheminement pour la construction de mon projet.

Quelles ont été mes conclusions ?

La première a été sans appel : je change de travail.

Le mien se prêterait pourtant très bien au mode de vie des nomades digitaux. La bioinformatique, par définition, ça se fait sur un ordinateur. (D’ailleurs, je n’avais pas attendu le covid pour faire régulièrement du télétravail.)

Alors pourquoi est-ce que je change ?

Parce qu’il ne me fait pas vibrer. Parce qu’il ne m’amuse plus. Parce que ce n’est pas moi.

Alors, quel job à la place ?

Coach. D’où ma formation à l’EDEC, l’école de David Laroche.

Oui, je sais, les coachings ne sont pas nécessairement super flexibles en terme d’horaire mais que voulez-vous, ça me fait vibrer! Et jusqu’à présent, j’ai majoritairement coaché en visio et ça s’est toujours bien passé. Donc il me faudra simplement un peu d’organisation pour les rendez-vous quand je partirai. Rien d’insurmontable!

L’élément qui me pose le plus problème à l’heure actuelle est plutôt : dans quel domaine ai-je envie de me spécialiser ? Plutôt coach de vie ? Plutôt coach business ? Le pont qu’il y a entre les deux ? Et dans tout ça, quel domaine ? Bref, il me reste encore quelques points à éclaircir d’ici la fin de l’été.

Je disais donc, coach. Mais pas seulement. Le coaching, c’est aider la personne à trouver des réponses qu’elle a déjà en elle mais de façon bien plus rapide que si elle était seule. J’adore ça. Mais j’aime également transmettre (d’où ce blog d’ailleurs). Je compte donc bien jouer de cet aspect-là également, notamment via la vente de produits d’information (aussi appelé infoprenariat).

Quels produits ?

Ceux que vous me demanderez évidemment!

Et puis,… La vie est remplie de surprises! Ma vision va assez loin. Mais je garde mes rêves pour moi tant qu’à présent pour ne vous partager que mes premiers projets. On verra comment tout ça évolue en fil des mois.

Je vous laisse sur votre propre réflexion!

Et n’oubliez pas : rêvez, voyagez et soyez vous-même!

À bientôt,

Amandine

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 clefs pour sortir du métro, boulot, dodo