Parc de Londres
Voyage et apprentissage

À la recherche de Lady Trent dans Londres

Hé oui, encore Londres! Ici, il ne s’agit que d’un petit passage. Allez savoir pourquoi, lors de la définition de mon défi, j’ai divisé ce voyage professionnel en 4 parties : Londres, Hinxton, Cambridge et à nouveau Londres. Enfin. Disons que j’en comprends toujours la raison, mais ce n’est pas pour autant que ça va me faciliter la tâche. Aujourd’hui, je vous parle donc de ma visite de Londres. Visite que j’ai réalisé à titre personnel en profitant du fait d’aller plus loin pour le travail. Prêt ? C’est parti!

Le voyage

On ne va pas se mentir, il n’a pas été bien long! Le dimanche 12 mai 2019, j’ai à nouveau pris le train pour me rendre dans la capitale anglaise. Je suis donc arrivée à St-Pancras à 13h, heure locale. Ayant la dalle, je me suis donc arrêtée sur mon chemin vers l’hôtel pour manger. Puis, direction Bloomsbury. Je vous jure que je ne l’ai pas fait exprès pour la référence à la maison d’édition… N’empêche, c’est là qu’était mon hôtel.

En y arrivant, je me rappelle que la première chose que je me suis dite c’est Waw, on voit que c’est le boulot qui a payé cette fois. Ça n’avait rien de très luxueux, on n’a pas les moyens pour faire des folies. Mais c’était franchement autre chose que l’endroit où j’avais dormi à Strasbourg et, clairement, c’était un hôtel. Rien à voir avec les auberges de jeunesse, couchsurfing ou airBnB. Je ne dis pas que l’un est mieux que l’autre. C’est seulement différent de mes habitudes.

L'église baptiste à Bloomsbury central à Londres
À la recherche de Lady Trent

Bref, ma valise est déposée, j’ai l’estomac plein, il est temps d’aller remplir ma mission! Cette mission ? Acheter des livres et du thé! Quoi?! Encore ?!, allez-vous me dire. Et vous auriez bien raison. Sauf que lors de mon séjour à Londres en janvier, j’avais pris le premier tome des mémoires de Lady Trent, une série de livre juste topissime. (Oui, ce mot n’existe pas, et alors ?) Étant donné que je savais que je retournais an Angleterre pour le boulot en mai, je m’étais donc obligée d’attendre mon passage pour acheter la suite. (Écologie, économie, plaisir de sentir les livres, tout ça.)

Direction le premier Waterstone venu! Seulement voila, c’est bon pour le tome 2, 4 et 5 mais ils n’ont plus le 3… Pas question! Je demande donc et on me dirige vers un autre Waterstone. Il est loin ? Pas grave! C’est ma mission et je vais la remplir. De toute façon, ça me permettra de voir des coins de Londres que je ne connais pas vraiment non plus! En avant toute!

Piano à Covent Garden à Londres
Il jouait du piano debout…

Bref, je ne sais pas quels tours et détours j’ai bien pu faire. Je sais que je suis passée au moins deux fois par Piccadilly car j’y ai vu des spectacles de rue vraiment chouette (un violoniste et un fou dans une roue notamment). J’ai finalement fini à Covent Garden pour écouter les musiciens qui se relaient… En commençant l’un des livres fraîchement acheté. Et puis, j’aime bien. Assis par terre, voir le monde qui défile et n’avoir pour domiciiiiiiiiiile…

Bon, OK, je me calme et je finis (déjà) ce récit. Je suis donc rentrée à l’hôtel complètement claquée et, en même temps, super excitée pour le lendemain. Parce que, franchement, ce séjour à Hinxton, je l’attends avec impatience. Et non seulement je me suis démenée pour pouvoir y aller mais, en plus, c’était complètement inespéré!

Ce que ça m’a apporté

Piccadily

Bizarrement, je ne pense pas être réellement passé par cette partie de Londres avec mes précédentes visites. Et, si c’est le cas, ça ne m’avait pas marqué. Alors était-ce le soleil, l’animation joyeuse, mon état d’esprit au beau fixe ? Toujours est-il que j’ai bien aimé. Il ne me faudrait certainement pas ça tous les jours (je suis plutôt calme et nature n’est-ce pas) mais, à chaque fois que je vais à Londres, je découvre un coin que j’aime bien. Cette ville est pleine de ressources!

Des livres

Très clairement, l’un de mes meilleurs achats de 2019! Cette série de Marie Brennan vaut le détour. S’il ne s’agissait pas de dragons, j’aurais pu croire que Lady Trent était réellement l’une des premières femmes à se démener pour se faire une place dans la recherche scientifique.

Cette série traite donc de la vie de cette femme devenu Lady Trent, femme qui a voué sa vie à l’étude des dragons. Cette série est incroyable car à aucun moment on pourrait penser qu’il se passe dans notre monde (outre les dragons, aucun lieu ou continent n’a vraiment de sens). Et, pourtant, ça sonne vrai du début à la fin. Tant au niveau de la vision scientifique, l’évolution de la recherche au fil des années, la façon dont elle a dû faire sa place dans la société et dans le monde scientifique, la façon dont certains lieux sonnent Anglais, d’autres Scandinaves, d’autres comme les îles du Pacifique, d’autres encore comme le Sahara. Et puis, sa vie, remplie de petits bonheurs et de malheurs, ses relations avec les autres,… C’est plein de vérités.

Bref, vous l’aurez compris, je vous recommande cette série de livre. Je ne sais pas si la traduction française rend toute la richesse du récit, mais une mauvaise traduction ne pourrait pas mettre en péril l’histoire même. Entre une description de la vraie vie, un monde fantastique, un pied dans les sciences et la recherche et un autre dans la défense des droits des femmes et des étrangers. Et puis, il y a des dragons. Et, enfin, il y a des voyages. Beaucoup de voyages.

La recherche scientifique

A posteriori, assez paradoxalement, ces livres m’ont aidée. Ça a apporté un point de réflexion lors de l’un de mes nombreux débats intérieurs de ces derniers temps. Étant donné leur aspect criant de vérité sur ce qu’était la recherche avant, ça m’a permis de comprendre que c’est aussi la façon dont j’envisageais les choses avant. Et puis, cet aspect de vérité va tellement loin que je trouve qu’il pose les bases sur comment et pourquoi nous en sommes arrivé à la façon dont la recherche se déroule à l’heure actuelle.

Je n’entrerai pas plus dans les détails. Je ne pense pas que ça puisse apporter quoi que ce soit à quiconque et je ne veux pas dire qu’un type de recherche est mieux ou moins bien que l’autre. C’est différent. Et, ce qui devient petit à petit une évidence, par certains aspects, c’est une vie qui ne me convient pas. Je ne sais pas si la version d’avant l’aurait été, peut-être pas. Mais c’est par la réflexion de cette évolution de la recherche que j’ai compris que certains éléments n’étaient pas en accord avec qui je suis et ce que je veux faire de ma vie.

La vie est courte. Autant se créer la vie de nos rêves.

Alors, n’oubliez pas : rêvez, voyagez et, surtout, soyez vous-même!

À bientôt,

Amandine

PS : Avez-vous un livre (ou une série de livre) qui vous a fait réfléchir sur un sujet inattendu ? N’hésitez pas à me les partager en commentaire!

Partager :
  •  
  •  
  • 6
  •  
  •  
    6
    Partages
  •  
  •  
  • 6
  •  

6 commentaires

  • Dédé

    J’ai lu le premier tome de cette série et j’avais adoré ! Pas eu l’occasion de lire les autres tomes mais ils sont définitivement sur ma liste ! Je l’avais lu en français et la traduction ne m’a pas choquée en tout cas, je pense qu’on peut lui faire confiance 😉

    Il y a souvent des lectures qui me font réfléchir, prendre du recul… Là je n’ai plus les titres en têtes mais il y a eu notamment des livres sur les pensionnats amérindiens au Canada qui m’ont, par extension, énormément fait réfléchir sur le racisme d’aujourd’hui en France.

    Et tu as raison : créons-nous la vie de nos rêves !!! 😀

    • Amandine Bertrand

      Alors, du coup, je te donne le challenge d’avoir lu au moins le tome 2 pour quand je viendrai te voir! 😀 (Un peu comme tu m’as poussée à lire le tome 2 de la Passe-Miroir…)

      Effectivement, il doit y avoir pas mal de parallèles. Des fois (un peu plus ces derniers jours, évidemment), lorsque je suis témoin d’une façon ou d’une autre d’un acte de racisme, je me demande comment c’est possible qu’à l’heure actuelle rien n’ait changé. C’est peut-être plus “caché” qu’avant mais ça n’en est pas moins révoltant… Il y a d’ailleurs eu une manifestation à Liège hier pour rappeler que la vie des noirs comptent. Je l’ai su parce qu’ils sont passés devant chez moi. J’avoue, j’ai pleuré. J’ai pleuré parce que ce type de manifestation ne devrait pas être nécessaire.

      Alors oui, plus que jamais, créons-nous la vie de nos rêves! Chaque pas, chaque mot compte!

      (Je crois que j’ai un peu dérivé dans cette réponse…)

  • laura

    Merci Amandine pour ce petit tour à Londres, ville où j’ai habité un an quand j’avais 20 ans et que j’ai adorée! J’ai aimé tes photos et aussi tes réflexions sur la partie “recherche scientifique”. C’est tellement vrai!

  • Christophe SIMOND

    Hello Amandine,

    Merci pour cet article, Londres ne m’a jamais fasciné, mais par tes photos et ta lecture, maintenant je ne suis pas fermé à éventuellement aller y faire une petite visite d’un weekend.

    • Amandine Bertrand

      Malgré mon côté plus nature que ville, je pense effectivement que Londres vaut bien un petit week-end d’attention. Je suis donc contente que ça t’en ait donné l’envie! Si tu y vas, tiens moi au courant de ce que tu en auras pensé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Rendre sa vie plus belle grâce au voyage | ​Si vous le voulez, ​mon livre est à vous!