Triompher des difficultés

Avoir un moment quotidien pour soi

Ce n’est pas la première fois que je parle de l’importance d’avoir un moment quotidien pour soi.  Cependant, aujourd’hui, j’aimerais insister sur son importance pour sortir du cycle du métro, boulot, dodo. Après tout, quand on a la tête dans le guidon, quoi de mieux pour se ressourcer que de profiter d’un instant de détente ?

Je ne vous apprends rien, le principe même du métro, boulot, dodo est de centrer sa vie sur un travail alimentaire. Dans ce rythme infernal, non seulement nous avons tendance à courir après le temps mais, en plus, nous sommes régulièrement stressés… voir énervés. Ce qui était très clairement mon cas hier soir.

Si nous ne cassons pas ce cycle à certain moment, ce stress, cet énervement et cette fatigue s’accumulent pour, finalement, devenir intenable. Plusieurs conséquences peuvent émerger. Je ne vais pas les citer ici : entre l’irritation constante juste gênant au quotidien, le burn-out ou encore les maladies cardio-vasculaires, le choix est large.

Il est donc nécessaire de casser ce rythme pour enrayer le système. Plusieurs astuces existent mais, l’une des plus importantes selon moi est le temps que l’on se consacre à soi-même. Que ce temps soit de cinq minutes ou de cinq heures, peu importe. Nous faisons tous selon nos possibilités. Mais avoir cinq petites minutes pour soi chaque jour est un grand minimum. Ces cinq minutes seront comme une bouffée d’oxygène. Autrement dit, c’est un peu comme l’œil du cyclone. On est content de l’avoir mais on préfère une solution pour calmer la tempête.

7 jours pour rompre le cycle infernal du métro, boulot, dodo

Téléchargez votre guide gratuit pour démarrer votre nouvelle vie loin de cette vie morne et sans saveur! Le mode automatique ? Le stress ? Au revoir!

Vu toutes les métaphores climatiques que j’utilise aujourd’hui, on sent l’énervement dans lequel je me suis trouvée hier… Mais passons!

Se réserver un moment quotidien pour soi est donc important pour supporter les intempéries (tant que j’y suis, je continue!). Si vous le pouvez, je vous conseille une demi-heure. Ca peut évidemment être plus mais, comme je le disais, moins, c’est juste de quoi reprendre son souffle avant de replonger. C’est mieux que rien mais ce n’est pas tenable sur le long terme.

Si vous vous demandez comment faire pour trouver ce temps, cet article en parle. Bien évidemment, ce temps pourrait aussi être consacré à votre passion… Mais il se peut que vous ayez besoin d’un peu plus de temps pour ça. Et si c’est pour vous mettre la pression, autant simplement faire autre chose.

Que faire pendant ce moment pour soi ?

La réponse évidente est : ce que vous voulez tant que ça vous fait du bien! Ca dépend donc de vos goûts mais aussi de votre état émotionnel. Par exemple, hier j’étais énervée et stressée. Dans ces cas-là, je sais que mettre la musique à fond m’aide beaucoup. J’aurais tout aussi bien pu aller marcher. Prendre l’air me fait souvent du bien. Quand je suis plus épuisée qu’autre chose… Ben en fait, la musique peut aussi être une bonne chose! Mais pas nécessairement les mêmes ni le même volume.

Selon nos envies, les possibilités sont infinies. Lire, écrire, s’étirer, faire du sport, danser, chanter, dessiner, prendre un bain, se promener, bricoler,…

Cependant, il  y a quand même une condition qui est réellement indispensable. Il faut vivre le moment présent. Concentrez-vous sur ce que vous faites, peu importe ce que c’est. Ca permet de déconnecter vos pensées de tout ce qui n’a pas été de la journée, de tout ce qu’il reste à faire, de tout ce qui vous préoccupe. Vous en êtes incapable ? Alors votre activité est toute trouvée : observez vos pensées (ce qui est plus communément appelé méditation).

En effet, des fois, la seule chose dont on a besoin est d’être seul pour se retrouver avec ses pensées. C’est normal. Dans ces cas-là, pas besoin de se prendre la tête : il suffit d’y plonger la tête la première! Mais pas pour ressasser. Ca ne sert pas à grand chose. Par contre, analyser ce qui ne nous va pas et le pourquoi puis continuer sur le comment faire pour améliorer ça, c’est constructif. Et le fait de vous créer un plan d’action permet d’alléger le poids qui pèse sur vos épaules.

Bon, j’avoue, des fois, ce genre de réflexion est plus facile avec un(e) coach… Mais si vous voulez, vous pouvez aussi vous rabattre sur des amis ou de la famille qui a un avis constructif ou une oreille attentive. Mais là, nous ne sommes plus dans le moment quotidien pour soi. Alors, j’y retourne!

Quel premier pas accomplir ?

À nouveau, ça parait évident mais… fixez-vous un rendez-vous avec vous-même tous les jours. Ca peut être le matin avant de démarrer la journée, en fin de journée en rentrant du travail, au soir avant d’aller se coucher, sur le temps de midi, peu importe. Mais plus il est régulier, plus ça deviendra une habitude de prendre ce temps pour vous et mieux vous vous sentirez à la longue.

À bientôt pour encore rêver, voyager et être soi-même!

Amandine

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • Christophe

    Salut Amandine,
    J’aime bien ton article. C’est exctement cela, c’est vraiment étonnant, mais c’est ce qui m’est arrivé aujourd’hui, une journée de travail vraiment pas drôle et le soir en prenant le temps pour moi j’ai fait connaissance d’une amie de blog, qui m’a fait complètement oublié ma journée infernale du travail.
    Continue avec tes bon conseils. Merci. Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 clefs pour sortir du métro, boulot, dodo