Triompher des difficultés

Comment rendre le travail fun ?

Ça a l’air complètement utopique dit comme ça mais… Rendre le travail fun permet d’alléger le rythme incessant du métro, boulot, dodo. Alors oui, c’est plus facile à dire qu’à faire. Pourtant, il y a des solutions. Étant donné que je suis moi-même en train de m’exhorter à tenir jusqu’à la fin de mon contrat fin de cette année, il a fallu que je trouve des solutions temporaires avant mon changement de voie.

On ne va pas se mentir, ce n’est pas nécessairement simple et, selon le travail que l’on fait, des adaptations peuvent être nécessaire mais c’est faisable.

Avant de continuer plus loin, je tiens tout-de-même à préciser que ça fait partie de ce que j’ai mis en place pour tenir jusqu’au bout… Pas pour finir ma vie dans un travail que ne me correspond pas! Et si vous n’êtes pas convaincu de la nécessité de changer dans ce genre de cas, je vous invite à aller voir cette section. Vous trouverez certainement de quoi vous motiver.

Pourquoi rendre son travail fun ?

C’est vrai après tout. Pourquoi ne pas juste envoyer tout valser et changer ? Tout simplement parce que le changement, ça prend du temps. Ca ne se fait pas en cinq secondes! Et puis, j’imagine que vous avez besoin de l’argent que vous procure votre job. En tout cas, c’est très clairement la situation dans laquelle je me trouve! Il vaut donc mieux être capable de le continuer pendant que nous mettons en place des plans qui nous correspondent mieux. (J’avais d’ailleurs expliqué pourquoi cette vie ne me correspond pas dans cet article si ça vous intéresse.)

Bref, c’est plus facile pour survivre au minimum le temps de mettre en place un plan d’action… Mais pas que!

Lorsque notre boulot devient amusant, le monde autour change aussi. Ca impacte à la fois le travail en lui-même mais aussi toute notre vie autour. Alors, tant qu’à faire, autant mettre de la bonne humeur dans notre quotidien, non ? Comme un rayon de soleil au milieu de notre ciel grisâtre et saumâtre.

Y a-t-il encore besoin de trouver une raison supplémentaire pour mettre de l’amusement dans son travail ? Oui ? Bon. Allez. Je vous la donne en mille… Casser le rythme infernal du métro, boulot, dodo évidemment! Même si, fondamentalement, ça ne change pas nos horaires ni le rythme général, ça change complètement notre état d’esprit. Et la façon dont nous voyons les choses impacte énormément toute notre vie.

7 jours pour rompre le cycle infernal du métro, boulot, dodo

Téléchargez votre guide gratuit pour démarrer votre nouvelle vie loin de cette vie morne et sans saveur! Le mode automatique ? Le stress ? Au revoir!

Comment s’amuser au boulot ?

Pour moi, l’un des points majeur a été de mettre la musique entraînante que j’aime. Je parle bien de la musique que MOI j’aime et pas nécessairement la radio avec toutes ses pubs et informations déprimantes ni une liste de lecture toute faite. (J’ai traduit le mot playlist mais en fait, je ne sais même pas si ça se dit comme ça… Je parle trop souvent anglais je pense!)

Bref, la musique est assez facile à mettre dans tout type de travail. Une oreillette discrète dans un environnement plus ou moins publique, un casque anti-bruit dans un open space, un diffuseur Bluetooth pour les travaux manuels,… La palette de déclinaison possible est sans limite.

Une autre astuce qui a été importante pour moi a été de me fixer cette date limite dans ma tête pour ce travail. Ca ne le rend pas nécessairement plus drôle en soi, mais ça me permet de laisser couler toutes les interactions sociales problématiques liées au boulot.

Vous voyez cette conversation avec cette collègue ou ce supérieur qui vous énerve profondément ou qui vous rabaisse et vous enterre six pieds sous terre ? Hé ben, ce type de conversation, grâce à cette date limite, est remise en perspective. Ce n’est pas grave. Bientôt, je ne les verrai plus. Bientôt, je n’aurai plus ces problèmes.

Et j’ai même été une étape plus loin pour réellement tourner ce type d’interaction à un niveau qui me fait rire. Étant donné que je suis une formation pour devenir coach en ce moment, je m’imagine en train de coacher la personne sur ses interactions sociales. Bon. D’accord. C’est moins transposable. Mais rien ne vous empêche de vous imaginer en train d’enseigner à cette personne comment agir en société comme si elle avait cinq ans! 😃

Tâches particulières

En ce qui concerne les tâches répétitives, mon trucs est de faire un concours avec moi-même. Faire x répétitions en moins de temps que la dernière fois par exemple. Ou encore, écouter un podcast qui m’intéresse en même temps, si ça ne me demande vraiment aucune concentration. Ca m’occupe l’esprit sur une chose bien plus drôle!

Et puis, il y a aussi ces tâches qu’on ne supporte pas faire et qui, en plus, demande de la concentration. Autant le dire tout de suite, elles constituent toujours pour moi un vrai défi. C’est ce qui me demande le plus de motivation, de courage et d’énergie… Et malheureusement pour moi, il s’agit de la majorité de mon travail. Mais j’imagine que je suis loin d’être la seule dans ce cas.

Dans ce cas, en plus de la musique lorsque c’est possible par rapport à la concentration nécessaire, je me suis créé une espèce de protocole à suivre (je ne renierai jamais ma formation scientifique). Vu que c’est le plus difficile pour moi, ça doit absolument être la première chose à faire sur ma journée. Sinon, je sais que plus j’attendrai, plus ce sera compliqué. Comme le dit Brian Tracy : avalez le crapaud d’abord, n’est-ce pas ?

Un autre truc qui peut parfois m’aider, c’est de mettre une limite de temps faisable mais pas surestimée pour me pousser à aller vite et pas procrastiner. Mais si c’est une trop grosse tâche, le truc ultime est de la subdiviser en mini-tâches et de rayer le plus de tâche possible pour en être débarrassé.

Bon, jusqu’ici, ce protocole n’est pas super fun, je vous l’accorde. Mais comme je l’ai dit, j’y travaille! Du coup, si vous avez des astuces supplémentaires, n’hésitez pas à me les mettre en commentaire!

Le premier pas

Très clairement, pour moi ça a été la musique. Mais selon ce que vous aimez et ce que vous faites, ça peut être faire des pauses café (même virtuelles et sans café) avec une personne que vous appréciez ou pour préparer un truc sympa à faire au soir. Lorsque je sais que j’ai quelque chose de cool qui m’attend au soir, la journée passe d’autant plus vite et est aussi bien plus chouette.

J’espère que ces petits trucs vous auront inspiré!

À bientôt pour encore rêver, voyager et être soi-même!

Amandine

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • Christophe

    Salut Amandine,
    J’aime beaucoup cette article. Tu m’as donné une astuce qu’il faut que j’essaie un travail (J’ai un collègue que je ne support eplus, rien que quand je l’entend), donc je vais essayer d’écouter de la musique. Merci pour cette astuce, je n’y avait pas pensé.
    Bonne conzinuation
    Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 clefs pour sortir du métro, boulot, dodo