Bernaches parc
Voyage et apprentissage

Ce voyage professionnel à Hinxton qui m’a fait rencontrer de nouvelles personnes

Deuxième partie de ce voyage : le voyage professionnel en lui-même! Effectivement, je suis allée deux semaines à Hinxton, un village pas loin de Cambridge, pour suivre une formation. Autant le dire tout de suite : je me suis battue pour pouvoir aller à cette formation. Et j’ai bien fait! Ça a été génial du début à la fin. Mais il y avait une composante à laquelle je n’avais pas pensé. Ça a pourtant été l’un des bénéfices majeurs de ces deux semaines : le fait de rencontrer des personnes extraordinaires.

Le voyage

Si vous avez lu mon article de la semaine passée, vous savez que j’étais arrivée à Londres. Il ne me restait donc plus qu’à rejoindre Hinxton. Pour ça, j’ai, évidemment, repris le train. Je savais que d’autres personnes de la formation devaient prendre le même que moi et on avait rendez-vous devant les voies.

Évidemment, j’ai eu pas mal de difficultés avec mon billet qui n’avait pas été délivré correctement par mail. Mais je vais passer sur ma prise de tête et sur mon contact avec les différentes personnes des différents guichets et mes différents coups de fil. Je me rappelle simplement qu’ils ont été nombreux et, finalement, le plus important, c’est que j’ai pu obtenir mon ticket.

Bref, je rejoins deux personnes qui ont l’air de correspondre à la description que j’avais eue par message (grosse valise rouge etc). Le premier contact est sympa, c’est plutôt de bonne augure. On est finalement 6 ou 7 à prendre le même train et l’ambiance est déjà au beau fixe. Il faut dire qu’on est tous à la fois excité d’avoir été sélectionné et à la fois impatient de commencer cette formation.

Le trajet dure une petite heure si je me rappelle bien. Puis on arrive à la gare la plus proche où l’on attend une navette avec 4 ou 5 autres personnes qui vont à la même formation et qui sont arrivées avec d’autres trains. De nouvelles connaissances et c’est toujours la même joie mêlée de folie qui transparaît. Ca va être bien, je le sens!

Ruisseau sur campus
Un mini aperçu de ce qu’on voyait à côté du bâtiment où l’on dormait

Et puis, une fois avoir tous été empilé dans la navette avec nos bagages et le trajet fait, nous voila sur le site de la formation. Il s’agit d’un campus de recherche – formation. On obtient chacun nos cartes pour nos chambres et l’on se dirige jusqu’au bâtiment où l’on dormira tous pendant ces deux semaines. On ne traverse pas grand chose et, pourtant, on sait déjà que le campus est magnifique. Un véritable îlot de paix verte. (Il y avait même une réserve naturelle SUR le campus!)

Une fois arrivée dans ma chambre, je me demande si je ne suis pas en train de rêver. Cette chambre, c’est un palace! Et je ne parle même pas de la salle de bain (avec possibilité de mettre de la musique dans la douche). Mais je n’ai pas trop le temps de rester immobile la bouche ouverte et les yeux ronds. Je pose ma valise, j’arrange mes vêtements dans la penderie (qui est tellement grande que mes quelques affaires paraissent perdues) puis je rejoins les autres pour le repas de bienvenue.

Je vous passe tous les détails liés à la formation mais, en gros, on avait un rythme de travail du type 2h de cours, break de 30 minutes, 2h de cours, 1h30 pour manger, puis la même chose que le matin avant le repas du soir. Et après le repas c’était le moment social/networking où l’on se retrouvait tous devant un verre avec les instructeurs et encadrants pour parler des cours, de trucs scientifiques liés ou de tout autre chose selon les affinités et les soirées. Et, évidemment, c’était la même chose le dimanche.

Bien intense donc mais super intéressant et le tout avec une super bonne ambiance. Les profs (qui étaient des pointures dans le domaine) étaient vraiment très accessibles et entre “étudiants”  on a vraiment eu très vite une cohésion de groupe assez incroyable. Et puis, on a fini quelques soirées devant un jeu de jenga géant, sans oublier l’Eurovision, le dernier épisode de Game of Thrones ou encore dans le seul pub de Hinxton. Parce que, entre fous, on s’amuse tout de même!

écureuil sur un tronc d'arbre
Il y avait vraiment des animaux partout!

Bref, les deux semaines ont filé à une vitesse affolante. La dernière soirée, on avait tous le cœur gros… Et très peu d’envie de dormir. C’est ainsi qu’avec quelques-uns, on a fini en chantant chacun à notre tour des chansons dans nos langues maternelles respectives. Puis, lorsqu’on a finalement eu le courage de retourner jusqu’au bâtiment où on dormait, on a trouvé que c’était encore trop tôt et on s’est tous entassé dans la chambre de l’un d’entre nous pour continuer à papoter.

Vous l’aurez compris, les aurevoirs n’ont pas été simple.

Ce que ça m’a apporté

Formation

Évidemment, la première chose que ça m’a apporté, c’est une connaissance bien plus approfondie sur LE sujet qui m’a fait faire un doctorat. Et j’ai trouvé ça super intéressant! Et puis, le fait de pouvoir parler avec les formateurs était une chance exceptionnelle. Mon cerveau a bien surchauffé tous les jours mais avec joie.

Bronzage

Si si. En Angleterre pendant le mois de mai. Je vous assure. En étant enfermée toute la journée à l’intérieure pour la formation. Je suis parvenue à bronzer sur les pauses du matin et de l’après-midi. Un petit plus surprenant mais bienvenu!

Nourriture

Un autre point positif complètement inattendu pour l’Angleterre : j’ai vraiment bien mangé! Bon, ça reste Anglais. Et les associations étaient parfois étranges. Mais quand même, la nourriture était une très bonne surprise. (Et comme j’aime manger…)

Amitiés

En plus de relations potentielles de boulot, c’est avant tout des amis que je me suis fait à Hinxton. Des gens qui viennent de partout dans le monde, qui travaillent partout dans le monde, qui sont de tout âge, qui ne se prennent pas la tête, qui sont ouverts d’esprit et, surtout, qui ont une joie de vivre énorme! À nouveau, il s’agit là d’un point positif supplémentaire à cette formation auquel je ne m’attendais pas.

Finalement, malgré le contexte complètement différent et la surchauffe du cerveau bien plus intense, c’est un aspect qui me manquait de Hawaï que j’ai retrouvé là. Le fait de vivre une expérience commune avec des gens de partout dans le monde, ça resserre les liens bien plus vite que lors de la vie de tous les jours.

Je suis donc repartie de là bien plus riche que lors de mon arrivée. Plus riche de savoir mais, surtout, plus riche d’amitié.

Donc, surtout, peu importe le contexte, n’oubliez pas : rêvez, voyagez et soyez vous-même!

À bientôt,

Amandine

PS : Avez-vous déjà eu un voyage d’affaire qui a tourné en autant de bénéfices personnels ?

Partager :
  •  
  •  
  • 6
  •  
  •  
    6
    Partages
  •  
  •  
  • 6
  •  

4 commentaires

  • Dédé

    Ce que tu décris me fait tellement penser à ce que j’ai pu vivre en chantier international ! De puissantes amitiés peuvent tellement naître en seulement 15 jours ! et “les au-revoirs n’ont pas été simples” → so so true. Le mélange “tous réunis pour un contexte qui nous intéresse (que ce soit pour du boulot ou du bénévolat)” et “on vient tous de partout dans le monde avec la volonté de partager notre culture et apprendre de celle des autres” fait vraiment des merveilles !
    Du coup, je trouve super dommage de ne pas avoir de voyages professionnels dans mon métier ! xD

    • Amandine Bertrand

      J’avoue que c’est un aspect du “voyage professionnel” auquel je ne m’attendais pas et qui est pourtant vraiment cool! 😀 Maintenant, ça dépend aussi du type de voyage. Là on vivait au même endroit, c’était une formation sur un site isolé, etc. Pour les voyages en congrès, l’atmosphère est différente.

  • Christophe SIMOND

    Salut Amandine,
    Comme d’habitude, j’aime lire tes articles, c’est fabuleux comme tu arrives à travers cet article à faire ressentir ton enthousiasme et la joie que tu as eu lors de ce voyage. Merci pour cet article qui me renforce avec ma conviction, qu’il y a ENCORE de très bel personnes, qui aiment faire de vrai rencontre, dans notre monde bercé par le numérique et la technologie. Très bonne continuation. Christophe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Rendre sa vie plus belle grâce au voyage | ​Si vous le voulez, ​mon livre est à vous!