Identifier ses rêves

Faire le point sur son parcours

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai souvent tendance à minimiser mon parcours. Après tout, je suis persuadée que ce que j’ai fait, tout le monde peu le faire. Seulement voila, tout le monde ne l’a pas fait! Ce chemin de vie m’est propre. Il m’a construite telle que je suis aujourd’hui. Et c’est la même chose pour vous. Faire le point peut donc être utile pour savoir où on en est à l’heure actuelle. Mais attention, quand je parle de faire le point sur son parcours, je ne parle pas seulement du parcours professionnel comme on le voit souvent. Le pro n’est qu’une partie de notre vie. D’ailleurs, une vie ne devrait-elle pas être personnelle avant tout ?

Évidemment, c’est un autre débat. Mais je reste persuadée que faire le point sur une partie de sa vie sans prendre l’ensemble en compte n’a aucun sens. C’était d’ailleurs déjà le cas dans mes articles sur l’Ikigaï et les domaines de vie.

Décrire son parcours

Si vous deviez décrire votre parcours, votre vie jusqu’ici, qu’y mettriez-vous ? Lorsque j’ai fait cet exercice sur ce blog, j’ai laissé énormément de choses sous silence, une vie ça a beaucoup de couche. Par contre, je l’ai fait en incluant tout ce dont je voulais parler pour moi. C’est fou ce qu’on redécouvre de sa vie en faisant ça!

Le plus simple, est de se mettre devant une feuille blanche, ou devant un nouveau document sur l’ordinateur, et de revivre sa vie depuis son enfance jusqu’à maintenant. Mettez-y tout ce à quoi vous pensez. Que ce soit des faits, des émotions, des impressions, des réflexions, des rêves, des passions, des personnes, de lieux, des activités, d’autres choses, peu importe.

Qu’avez-vous essayé ? Qu’avez-vous fait ? Où êtes-vous allé ? Qu’avez-vous vécu ? Et surtout… Pourquoi ?

Oui, je reviens encore avec mes “pourquoi”. C’est une question super puissante que nous oublions souvent en grandissant. La curiosité de bien se connaître, de comprendre sa vie, passe par là. Alors, demandez-le vous encore une fois : pourquoi ?

Changez de point de vue

Une fois que vous aurez fait cet exercice de décrire votre parcours, essayez de regarder chaque point, chaque fait, chaque événement, chaque émotion, etc. avec un regard extérieur. Faites comme si vous étiez un inconnu, quelqu’un qui ne vous connaît pas, et demandez-vous comment cette personne, objectivement, verrait cet événement.

Le fait de changer de point de vue apporte énormément. D’ailleurs, une fois que vous avez fait cet exercice avec le regard d’un inconnu, faites la même chose avec le regard de votre meilleur(e) ami(e). Vous pouvez évidemment continuer avec d’autres personnes, comme la personne qui vous inspire le plus par exemple, selon votre sensibilité à cet exercice.

Un peu d’aide

Si vous n’arrivez pas à commencer, essayez de penser à des âges clefs. (Du moins, qui le sont pour vous.) Ou bien, allez-y par période de cinq ans : jusqu’à vos cinq ans, puis vos dix ans, vos quinze ans, etc.

Vous avez besoin de plus ?

  • Pourquoi ?
  • Qu’est-ce qui vous bloque ?
  • Que s’est-il passé dans votre enfance ?
  • Qu’aimiez-vous faire étant enfant ?
  • Qu’est-ce que vous préfériez éviter ?
  • Et en grandissant, que s’est-il passé ?
  • Quel âge avez-vous lors de cet événement auquel vous pensez ?
  • Que ressentez-vous ?
  • Que faites-vous ?
  • Avec qui ?
  • Comment s’est passé votre adolescence ?
  • Qu’avez-vous fait ?
  • Quelles activités aimiez-vous faire ?
  • Sur quoi étiez-vous en colère ?
  • Pourquoi ?
  • Qu’avez-vous appris depuis ?
  • Qu’avez-vous fait ensuite ?
  • Qui avez-vous rencontré ?
  • Comment ?
  • Pourquoi ?

Vous le sentez le “Pourquoi ?” ?

Et puis, rêvez, voyagez et soyez vous-même!

À bientôt,

Amandine

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 clefs pour sortir du métro, boulot, dodo