Triompher des difficultés

Rire et sourire quand on n’en a pas envie

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir vide à l’intérieur ? De regarder les personnes autour de vous rire ensemble et vous sentir en complet décalage ? Est-ce que vous vous êtes déjà dit que toute joie vous avait quitté ? Pire! Y a-t-il déjà eu un moment où quelqu’un vous a dit “mais souris enfin!” et où vous vous êtes rendu compte que vous n’aviez même plus envie de faire semblant ? Je vous comprends. Je suis passée par là. Pourtant, même si c’est contre-intuitif, rire et sourire quand on n’en a pas envie peut nous aider à aller mieux. Laissez-moi vous expliquer.

Quand notre quotidien est sans saveur

Je dois bien l’avouer, pendant une période de ma vie, j’avais l’impression d’être une coquille vide de toute émotion positive. Les seules émotions qui m’étaient encore accessibles, par moment, étaient “négatives”. (Oui, je mets des guillemets au mot “négatif”, vous comprendrez plus loin.) Ces émotions ? L’incompréhension, la colère, la solitude, l’angoisse, la peur, l’impuissance.

De toutes ces émotions, l’impuissance était la prédominante. Cette sensation que je ne pouvais rien faire à ma situation, que “c’était comme ça”. La vie est difficile, il faut faire avec. Oh, que je déteste cette phrase! Surtout qu’à l’heure actuelle, je sais que ce n’est pas le cas. Mais lorsque j’étais complètement submergée par tout ça, c’était ma seule réalité.

Et puis, un jour, allez savoir pourquoi, j’ai décidé de me mettre à sourire tout le temps. Même si ce n’était pas ce que je ressentais. Ca a été le premier pas vers ma libération. Les effets n’ont évidemment pas été immédiat, ni flagrant. Mais c’était un premier pas. Un pas décisif.

Le pas suivant a été de rire. Avez-vous déjà essayé de rire que vous aviez envie de pleurer ? C’est un exercice plutôt compliqué. Ca demande une concentration intense… et donc de refouler ce qui nous donne envie de pleurer. Ce n’est qu’un à côté, mais peut-être voyez-vous où je veux en venir ?

Quand les effets physiologiques influencent nos émotions

Effectivement, lorsque nous rions, des réactions chimiques en cascade se propagent dans notre organisme. Résultats ? Des signaux positifs sont envoyés à notre cerveau. Détend-toi. Relâche la pression… Ca fait écho à ce que vous ressentez après un fou rire ? Rien de plus normal!

Rire et sourire… Les bienfaits de ces simples actions sont nombreux. Je ne vous apprends rien lorsque je parle des effets sur notre santé physique. Oui, lorsque nous retirons ce stress constant de notre organisme, nous sommes moins susceptibles de contracter des maladies cardio-vasculaire, ulcères et autres joyeusetés. Pourtant, les bienfaits ne s’arrêtent pas là.

Souvent, nous avons tendance à minimiser notre santé mentale. D’ailleurs, parler de santé mentale est tabou. Nous ne sommes pas fous, n’est-ce pas ? Les tabous sont souvent à la source de bien plus de mal que nous ne pouvons nous en rendre compte. Et c’est notamment le cas pour la santé mentale.

Le mot “santé” regroupe à la fois la santé physique ET mentale. Durant notre vie, l’un comme l’autre ont des hauts et des bas… Et lorsque ça ne va pas, il est tout-à-fait normal de consulter un médecin et d’avoir un suivi médical. Peu importe sa forme. Mais pourquoi je parle de ça tout à coup ?

Tout simplement parce que, lorsque nous rions, nous améliorons notre santé mentale. Ce qui influence nos émotions.

Quand nos émotions nous parlent

D’ailleurs, pour revenir à nos émotions, je prenais des pincettes avec les émotions “négatives” plus haut. Leur aspect négatif est que ce sont des émotions qui ne sont pas agréables à vivre. Mais elles ont un rôle important pour nous signaler justement quand quelque chose ne va pas, quand il faut changer quelque chose à notre situation.

Certes, ce changement peut être compliqué, tant au niveau de la confiance qu’on a en nous que de la peur du regard des autres… Et je ne parle même pas de notre responsabilité vis à vis de nos proches! Pourtant, si nous ne sommes pas là où nous devons être, ça retombera forcément sur eux, d’une manière ou d’une autre.

Et puis, quel mal y a-t-il de se choisir soi ?

Mais je ne vais pas m’éterniser sur ce point aujourd’hui. Je le développerai certainement dans un autre article.

D’ailleurs, si ça vous intéresse, n’hésitez pas de vous inscrire à la newsletter pour en être averti! En plus de vous accompagner sur le chemin du changement, je vous distille parfois des trucs et astuces de mon quotidien qui ne sont pas assez conséquent que pour en faire un article à part entière. (Je vous remets le lien juste ici, au cas où…)

7 jours pour rompre le cycle infernal du métro, boulot, dodo

Téléchargez votre guide gratuit pour démarrer votre nouvelle vie loin de cette vie morne et sans saveur! Le mode automatique ? Le stress ? Au revoir!

Mais revenons à nos moutons… Ou plutôt, à nos blagues!

Comment rire et sourire quand on n’en a pas envie ?

Bonne question! Je pourrais vous donner pleins de trucs et astuces bateau du style “écouter des blagues”, “regarder le spectacle d’un humoriste”, “regarder une comédie”, “regarder une vidéo de chat sur YouTube”, … Mais quand nous ne sommes pas bien, nous sommes tellement déconnecté du reste que nous ne sommes plus réceptif à tout ça.

Donc, que faire ?

Ce truc n’a rien de drôle. Désolée. Mais ça se passe en deux étapes simples.

La première : redressez-vous, ouvrez votre cage thoracique avec les épaules un peu en arrière, levez légèrement le menton et posez votre regard au dessus de la ligne d’horizon.

Vous y êtes ? Super!

La deuxième étape : riez. Oui, je sais, vous n’en ressentez pas l’envie. Ce n’est pas grave. Riez. Ca va sonner faux. On va entendre le rire forcé. Mais ce n’est pas grave. Riez. Riez encore. Encore. Je veux un grand éclat de rire!

Bon. Je crois que vous avez compris. Et maintenant ? Je vais vous faire une prescription… Faites cet exercice pendant cinq minutes une fois par jour. Vous reviendrez vers moi dans un mois pour me dire si vous avez vu un changement s’opérer dans votre état d’esprit 🙂

D’ici là, rêvez, voyagez et soyez vous-même!

À bientôt,

Amandine

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 clefs pour sortir du métro, boulot, dodo